Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 10 janvier 2010

Vins de fête 2, gibier à poil : Malescot Margaux Hermitage Faurie Trevallon

Bonsoir à tous,

Un des repas de ces fêtes était basé sur des gibiers à poil, sanglier en roti et biche en pavé, mariné et cuisiné à la mode grand veneur, ils nous ont procuré tendresse et goût prononcé, beaucoup de finesse et grand plaisir. Pour accompagner ces belles pièces :

Hermitage Faurie 2001 : Un nez de cassis, note de poivre légère, sur un fond de noyau mononcorde et de boisé vanillé pas très classe. La bouche est charnue sur la longueur, droite, avec des tanins ronds assez austères, l'ensemble est fermé aromatiquement. La finale est droite comme un vin sérré, en dedans et sur des notes de boisées caramels peu élégantes. Bof 80

Vins de pays, Domaine Trevallon 2000 : Un nez gourmand de fraises des bois mûres, pointe fraiche type anchois, fond de fruit mûr, du sous-bois, des épices. La bouche est corpulente, puissante mais élégante avec des tanins soyeux caressants, sapides sur le fruit rouge mûr avec cette de pointe fraicheur, plutôt typé poivron grillé. La finale est un peu souple mais longue, persistante sur le fruit mûr très légèrement confit mais sans aucine lourdeur. Excellent 91

Margaux, Malescot Saint Exupery Magnum 1983 : Un nez de cèpe, de fruit noir mûr, sur fond de tabac blond, de fûmé, des notes de sous-bois, très évolutif et complexe. La bouche est charpentée avec des tanins fondus soyeux, amples, jusque dans une finale délicate, un poil souple, mais dense et persistance tout en charme sur me fruit noir mûr, le cêpe, le sous-bois, des notes réglisse et un fond fûmé, tabac classe. Excellent+ 95

Gevrey Chambertin Trapet Ostréa 1999 : Toujours aussi fermé avec un nez discret, une bouche austère fermée, une finale courte. Un vin qui procure bien peu de plaisir actuellement...

Amicalement, Matthieu

samedi 9 janvier 2010

Vins de fête : Bouchard Clos Vougeot Bonnes Mares Moulin Vent Riesling

Bonjour à tous,

Les fêtes sont évidemment l'occasion d'ouvrir de belles bouteilles. Quelques unes me faisaient de l'oeuil dans la cave depuis un certain temps et l'occasion de quelques jours en Bourgogne m'a permis de me débarasser de ces vieilleries qui trainaient dans la cave.

Question menu, faisans et perdreaux raménés gentiment de la chasse par un bon camarade, nous ont donné l'occasion de cuisiner les volatiles sous différentes formes. Le faisan en salmis, les perdreaux en cocotte enveloppés de choux blanchis. Un délice... Le tout accompagné de coing rôti, d'une purée de navet et de cèpes, une petie idée du bonheur. En entrée les huitres d'Oléron et un foie gras térriné maison ont commencé de nous régaler les papilles...

Pour accompagner tout ça :

Blanc de Lynch Bages 90 : Nez complexe pétrolant très riesling avant que n'arrive un fond beurrée, du coing mûr, des notes agrumes et fond fûmé. la boucge attaque droite, longue, belle matière ronde, grande profondeur sur le pétrole, le coing, le beurre. La finale est tout en équilibre, longue, complexe, fruit jaune mur, pétrole, beurre. Excellent 92

Riesling Eichberg Ginglinger 2001 : Nez légèrement pétrolant sur fond d'orange confite, note citron et miel. La bouche attaque grasse, belle matière puissante puis cela s'allonge, droit bien enrobée, finale fraiche longue agrume, pétrole, miel. Trés Bien 90

Sauternes Chateau Sigalas Rabaud 1995 : Nez d'orange confite, quinquinat, cire d'abeille, hydromel, des notes de miel, de pain d'épice. La bouche est large, dense, sur une belle trame droite, pas trop sucré et une finale large, dynamique, avec une longue peristance sur les arômes du nez. Très Bien + 90

Sur les gibiers à plume, nous avons opté pour des rouges Bourguignons, pour les gibiers à poils, Bordeaux et le sud furent à l'honneur...

Moulin à Vent, Jadot, Chateau des Jacques Clos des Rochegres 2005 : Un nez ouvert, séducteur, de cassis mûr, de fraise des bois, sur un fond boisé fûmé avec une pointe vanillée et des notes d'orange sanguine, de sous bois. La bouche est large, corpulente, avec des tanins ultra soyeux, sur le cassis mûr, le fûmé, l'orange sanguine. La finale est fraiche, longue, grand équilibre et belle amplitude, tou_t en gourmandise de fruit mûr, d'un joli boisé et de notes fraiches. Un très beau gamay. Très Bien - Excellent 90 -92

Bonnes Marres, J. Belgrumme, négociant éleveur 1981 : Un nez de cuir, de sous bois, des notes kirchées sur un fond tabac, fûmé. La bouche est droite, puissante à l'attaque, grosse structure longue, tanin rond fondu, qui se fluidifie dans une finale droite manquant un peu de peps mais longue aromatiquement sur le kirch, le cuir. Manque un peu de matière et de dynamisme dans la finale mais bien belle bouteille. Excellent 93.

Clos de Vougeot, Bouchard Pere & Fils 1966 : Un nez complexe, de cassis, de cêpe sur un fond léger fûmé puis griotte, fruit rouge confit, café, sous bois. La bouche est corpulente, puissante avec des tanins fondus soyeux, amples prenant la largeur et s'épanouissant sur le fruit noir mûr, la cassis confit. La finale est fraiche, remance la puissance sur le fruit rouge un peu confit, léger acidulé, et grande longueur sur le cuir, le cèpe, le café. Très grand vin, Exceptionel 96.

Belle soirée gastronomique, beaucoup de plaisir pour terminer 2009 et bien commencer 2010 !Amicalement, Matthieu