Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 31 octobre 2010

Cote rotie Ampuis, Saint Estephe Cos d'Estournel, Chateauneuf Beaucastel

Bonjour à tous,


L'arrivée d'une petite Garrance fût le meilleur prétexte pour sortir quelques cartouches de nos caves ! Jugez plutôt :

Vin 1 : Un nez de poire, amande douce, note crayeuse, fond citronée, bouche attaque ronde puis ça se tend, belle fraicheur poire, coing, amande, fruit sec, craie, finale fraiche un poil acidulé mais bien enrobée de gras, longue sur le coing, la craie, pointe amer pamplemousse. Très Bien 88. Vouvray Clos Naudin sec 2009

Vin 2 : Un nez évolué classe d'agrume, de fruit jaune mûr, des notes naphtées /pétrole bien intégrées, fond léger fumé, pointe rocaille silex. La bouche est élégante, belle matière, beau gras, intense plein long, fruit mûr, pétrole, fûmé, fleur, palette large, finale puissante ample, équilibrée entre fraicheur et gras, longue persistante fruit mûr, agrume citron, pétrole, silex, fûmé. Excellent 91. Riesling Kessler Domaine Schlumberger 2005

Vin 3 : Nez très fleuri, fruit blanc, épices multiples, bouche perlante avec pas mal de gaz très sapide sur les fruits, guimauve, fleur, épices, marqué de sucre jusque dans la finale aérienne, fraiche. Riesling Dr Loosen Kabinett 2009

Vin 4 : Nez séduisant de poire, pointe grillé, des notes crayeuses fines et une touche fûmé/beurré. La bouche large, belle et grosse matière, grand intensité, dans une fraicheur intense, structure délicate, pointe sucrée, finale longue précise élégante sur les arômes du nez avec sa pointe sucré de demi-sec. Jasnieres Domaine Roche Bleu demi-sec 2008. TB+ 90

Vin 5 : Nez complexe de Bordeaux cassis, boisé classe, note fleurieet un fond animal qui se fait intense, très rive droite. Bouche corpulente dense, longue avec des tanins délicats soyeux, sur le cassis mûr, myrtille, pointe animal, finale en longueur, fin, droit beau vin que je place à Saint Emilion. Ex 91. Pessac Leognan Château Smith Haut Lafite 2002

Vin 6 : Nez classe, complexe, de syrah avec du cassis, fond moka café, touche de frais fleurie violette, note de réglisse, de poivre. La bouche est corpulente avec des tanins soyeux délicats dans un ensemble distingué, plein, droit sur le fruit noir mûr, café, poivre. La finale est fraiche, large, belle persistance de fruit noir mûr, café, vanille, fumé, poivre réglisse. Très Classique d’une syrah ambitieuse. Excellent 93 Côte Rôtie Guigal Château d’Ampuis 2000

Vin 5 : Nez complexe sur un fond animal, de la profondeur, de la puissance ou se mêle les fruits mûrs, un côté kirché, des épices, de la prune mais l’ensemble est assez brutal. La bouche est charpentée, grosse matière ample puissante qui vous emplit la bouche en vous la caressant avec des tanins soyeux et délicats, dégageant fruit mûr mais pas confit et un fond animal assez sauvage aromatiquement alors que la structure puissante est très civilisé. La finale est longue, puissante mais garde un coté délicat et élégant bien que dense et intense. Excellent 94 mais demande à être un peu civilisé. A l’aération le vin va gagner en douceur et finesse. Chateauneuf du pape, Château de Beaucastel 2000

Vin 6 : Nez de cassis, fond de champignon, pointe de graphite. La bouche charnue aux tanins soyeux présente un côté acidulé, c’est fondu, plein à l’attaque mais la finale est un peu fuyante et manque d’un poil de matière pour être grand. Le millésime ne sera pas identifié (on est sur 85), par contre, l’appellation sera trouvée. TB 89. Moulis, Château Poujeaux 1978.

Vin 7 : Nez de cassis, de champignon avec une pointe kirchée. La bouche est corpulente cassis, orange confite, c’est bien mûr, fondue avec des tanins belles classes mais la finale se présente souple et manque un peu de densité. TB+ 90. Saint Estephe, Château Cos d’Estournel 1982. Les connaisseurs de cette bouteille ne l’ont pas reconnu tant son niveau était inférieur à ce qu’ils en connaissaient.

Vin 8 : Nez de cerise, sureau, pointe ronce, boisé classe fumé, c’est du pinot enfin. La bouche est corpulente, attaque un peu brute puis ça se tend, matière ronde enveloppante, finale aérienne, fine élégante cerise, ronce, fumé pointe moka. J’ai trouvé de qui était ce vin mais pas le cru. Volnay Brouillards Domaine Voillot 2007. TB 88-90

Vin 9 : Nez complexe rancio de noix, orange confite, quinquinat. Bouche corpulente grasse mais droite, sucre fondue, noix moka jusque dans une finale de longue persistance. TB 90. Banuyls 82. Benoit je n’ai pas noté le producteur.

Super soirée, et l'arrivée de Garance fût dignement fêté. Amicalement, Matthieu

samedi 30 octobre 2010

Domaine Nizas, coteaux du Languedoc

Bonjour à tous,

J'ai récemment été contacté via ce blog pour déguster cette cuvée du Languedoc. Toujours curieux, je me suis empressé de répondre favorablement. Et c'est donc quelque jours après que j'ai reçu cette bouteille ainsi qu'une doc précisant la philosophie du domaine.

D'abord, ve vin est issu du "terroir de Pezenas", qualification AOC Languedoc terroir depuis avril 2007. Composé de syrah, mourvedre et grenache travaillé en agriculture raisonnée depuis 1998,  par John Goelet, il est égrappé 100% et élevé en Barrique et cuve avec peu de bois neuf 25%.

L'occasion d' un boeuf bourguignon revisité en Hachis à la purée de navet m'a permis de dégsuter ce vin, en compagnie de 2 autres quilles, une référence du Languedoc que ce Mas Champart Causse du Bousquet 2007 et  un Vosne Romanée Aux Reignots 2002 de Bouchard.

Coteaux du Languedoc, Domaine Nizas 2007 : Un nez séduisant de fruit noir mûr, typé mûre, cerise burlat, note de noyau, un fond léger chocolat cacao, et une pointe de fraicheur épicée mentholée. Au réchauffement, des notyes plus alcooleuse se font présnetes. La bouche est charpentée, large à l'attaque, puis structure droite, tonique, un style puissant, sudiste avec des tanins ronds plutôt précis, sur le fruit noir, le noyau. La finale, un peu marquée alcool chauffe un poil, et s'impose en puissance mais montre aussi sa jeunesse, sur le fruit noir, le noyau et fond léger amer cacao. Assez classique aromatiquement du Languedoc, le vin est puissant en gardant des tanins civilisés et une joli fraicheur tonique. Belle structure, beau travail mais dégusté trop jeune, il lui manque un peu de complexité et d'"affinage". La fiche indique prêt à boire aujourd'hui, apogée à 5 ans, je dirai plutôt attendre 3 ans et effectivement apogée 5 à 10 ans. Le vin était meilleur le lendemain après 24H00 d'aération. Très Bien 86-88

Saint Chinian, Mas Champart, Causses du Bousquet 2007 : Un nez d'olive noire, de prune, des notes de pain d'épice sur fond de fruit noir mûr note léger kirch. La bouche est corpulente avec des tanins ronds larges, belles notes d'orange sanguine, d'épice, de chocolat sur un fond un poil boisé caramel vanille. La finale est moelleuse mais pas molle, large sur le cassis, la prune, le poivre et des notes chocolats, vanille, caramel. Très Bien 87-89

Vosne Romanée, Aux Reignots Bouchard Pere&Fils 2002 : Un nez fin de cerise burlat, des note de pivoine, d'agrume, une pointe de ronce et un fond léger fûmé et un début de cuir. La bouche est corpulente avec une attaque ample, aux tanin soyeux recouvrant une structure droite et fraiche, très vosnien, sur le fruit rouge, l'orange, la pivoine, des notes de cuir. La finale est fraiche mais bien enrobée tactilement par l'empreinte des tanins doux, sur la longueur, grande persistante fruit rouge, orange pointe quinquinat et fond fûmé cuir. De la bel ouvrage. Excellent 91

Amicalement, Matthieu

mercredi 20 octobre 2010

Pour fêter le dernier barbek : Nuits St Georges Clos Marechale Mugnier

Bonjour à tous,
Dégusté la semaine dernière sur la dernière cote de boeuf au barbek.


Nuits Saint-Georges, Clos de la Maréchale, Domaine Mugnier 2007 : Un nez séducteur, classe, de framboise, de groseille sur un fond boisé élégant fûmé/toasté, avec une pointe délicate de ronce, d'humus qui donne un côté frais, après 24H00, l'ensemble donne une fine ligne très racée, intense, réglissée d'une grande séduction. La bouche est corpulente, beaucoup de finesse avec des tanins délicats ronds, une grande sapidité de groseille, ronce, lait fraise et un fond léger fûmé. La finale est large, ample, reprend de la puissance et affiche une belle persistance de fruit rouge, réglisse, fûmé, ronce, et des notes mentholées, très classique, très pinot classe. Excellent 90-92.

Amicalement, Matthieu

samedi 2 octobre 2010

Une 2eme chance : Crozes Combier Clos grives, Pommard Epenots

Bonjour à tous,

Donner une chance à un millésime annoncé "pourri" comme les 2008 en Rhone nord.

Crozes Hermitage, Domaine Combie, Clos des Grives 2008 : Un nez puissant de belle syrah sur le cassis, marqué du poivre blanc, pointe de violette aguichante et fond toasté moka en trace délicate. La bouche attaque montante, charnue, belle sapidité cassis, poivre, moka, matière un peu lache, c'est sûr et pas grande concentration mais joli soyeux, finale un peu fluide mais qui existe et surtout affiche une belle persistance (pas un gd millésime mais une grande réussite) ! Très Bien 88-90

Ou encore donner une chance à 2eme bouteille d'un vin ou la première était très décevante.

Pommard, Domaine Caillot Grand Epenots 2002 : Un nez fin, terrien, fruit rouge, cerise sur fond fûmé, notes pierreuses et pointe agrume orange. La bouche est corpulente avec des tanins ronds c'est droit, c'est sûr ça manque de densité pour 1erC mais les notes de fruit rouge, terre, ronce, fûmé, sont très jolies. La finale est fraiche, droite, gagne en puissance sur le fruit rouge, orange, ferreux, fumé. Aromatiquement plus en phase avec son standing ! Très Bien 87

Amicalement, Matthieu