Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 28 mai 2011

VdV 36 : avant 2000, Gevrey Chambertin 90

Bonjour à tous,

Ah, voilà un thème qui me parle : un vin à maturité. Enfin c'est ce que le thème avant 2000 m'inspire. C'est pour moi le sens de ma passion d'amateur. Un vin sagement attendu, cajollé, rêvé... pour donner le meilleur de lui même le jour j. Alors je me suis dit qie je ne ferai pas dans la demi-mesure, j'ai été cherché un vin  d'une décénie plus vieille. Un vin d'un millésime qui mérite d'être attendu, j'ai nommé :

Gevrey Chambertin Dom Laurent 90 : Un nez fondu, à maturité, avec cette pointe de complexité que donne l'age des sages. Cerise confite, pointe kirch, note otange sanguine, fond léger fûmé et champignon donne un ensemble séduisant. La bouche est corpulente, la puissance s'est affiné autour de tanins fins, précis, satinés. L'attaque est sapide sur le fruit mûr, une pointe kirchée, et un joli fond champignon, cèpe, feuille morte, qui impregne la bouche. La finale acidulé est tonique, voir fraiche, sur le fruit mûr et s'accompagne d'un fond champignon, feuille morte, sur une jolie longueur. Très Bien 90. Un vin de plaisir et de finesse ou la puissance s'est laissé dompté par le temps pour donner un sentiment de sagesse.

Un thème en contre temps de notre époque ou tout doit aller vite et qui laisse peu le temps au temps d'accomplir ces petits miracles ! Amicalement, Matthieu.

lundi 23 mai 2011

Sous les oliviers avec Nicolas : Bandol Pradeaux et Gaussen

Bonjour à tous,


Le passage de l'ami Nicolas est toujours une occasion de sortir quelques quilles et la provence fût à l'honneur pour les rouges.
Vin 1 entrée : Nez de pomme verte, note de fougère, bouche attaque vive puis matière s'adoucit, côté pomme caramel un peu boisé sur des notes crayeuses. finale ronde un peu fluide sur la pomme verte. pas mon style Bien+ 86. Savoie, Domaine Ardoisières, les Schystes, VdPays Allobrogie 2009

Vin 2 : Nez de cassis mûr, note fleurie sur un fond moka. Bouche corpulente aux tanins soyeux, cassis mûr, limite confit, moka et fond toasté. Finale qui seche un peu, souple, ronde, fruit mûr, pointe fleurie, sur un fond moka. Très Bien 88. Portugal, Douro, Quinta do Tedo 2007. Excellent rapport Q/P car je crois que cela vaut 5 à 6 € !

Vin 3 : Nez marqué d'orange sanguine, note moka toasté, fruit mûr. Bouche corpulente large tanin satin, fruit noir mûr, pointe chocolat, orange sanguine. Finale souple pointe alcool, un peu de surchauffe, sur le fruit confit, chocolat, le moka. Très Bien 87. Je place ça en Cote de Provence. Perdu c'est Palette, Chateau Henri Bonnaud 2007.

Puis un magnifique tryptique :

Vin 4 : Nez intense, puissant, d'encre, de prune, cassis, pointe kirchée séduisante, sur un fond de cuir classe. Bouche charpentée, grosse matière soyeuse, puissante, c'est droit, tonique, sur le cuir, orange confite, le cassis, la prune. Finale droite longue, un poil rustique car légère secheresse-astringence sur le cassis, l'encre, et ce fond de cuir classe. pas de doute, on est à Bandol. J'annonce Bandol, Pradeaux 90 ou 93 ou 95. C'est 95. Excellent 92 (16,8)

Vin 5 : Nez identique mais plus sauvage avec une pointe champignon cèpe. Bouche robuste, très proche mais plus violente, tanin viril et astringence un peu plus prononcé. Finale aussi classe mais un peu plus extrême, moins fondue mais aromatiquement plus évolué. Je pense que c'est à nouveau Pradeaux car le vin est très proche. cette fois je le place en 90. perdu c'est encore 95 ! Comme quoi d'une bouteille à l'autre... TB-Excellent 90-92 (16,5-17)



Vin 6 : Nez grande distinction, même famille, mais plus homogène, plus évolué, plus fondu, sur le cassis mûr, la cerise, léger confit, pointe kirch, note d'encre et fond de vieux cuir, un régal. Bouche charpentée, fondue moins sauvage que les précédentes, tanin soyeux, belle droiture mais moins de profondeur sur le cassis, l'encre, le vieux cuir. Finale longue, encore un poil de secheresse-astringence, fruit mûr, léger confit, kirch gourmand, et fond de cuir, de champignon. J'adore. Excellent 93 (17,2). Bandol, Chateau la Noblesse, JP Gaussen 1988.

Amicalement, Matthieu

dimanche 15 mai 2011

Série de blancs : Champagne, Chassagne, Meursault, Sancerre, Gewurztraminer

Bonjour à tous,

Puisque mon régime alimentaire actuel c'est possion, légume, crustacées... Je teste différents accords avec les blancs !

Champagne Jacquesson 733 : Nez à l'ouverture très pomme cuite, caramel qui va gagner en finesse et pureté avec du fruit blanc, pointe fleurie et fond brioché. La bouche est fine, pure, droite, belle tension sur fruit blanc, pomme caramélisée. La finale est dynamique, vineuse, mais pas d'une grande longueur avec un retour pomme caramel. pas la meilleure bouteille bue. TB 87 (15)

Chassagne Montrachet 1erC Clos Pitois Roger Belland 88 : Un nez discret, évolué, de fruit blanc, miel, verveine, note typé "pétrole", pointe champignon, cépe, voir truffe, sur un fond beuréée, fûmé. La bouche est ronde, matière ample, grasse qui garde suffisement de tonicité et droiture sur le fruit sec, note confit, beurre, grillé, pointe agrume. La finale est ronde, longue, grasse sur le fruit sec, pointe agrume sur profil amer et retour beurrée fûmé du plus bel effet. TB 89 (15,8)

Gewurztraminer, P.Ginglinger Eichberg 2007 : Un nez expressif de litchi, passion sur fond de roche. La bouche est gazeuse, grosse matière ronde et suave dynamisé par le perlant, avec une explosion de fruit exotique sur un fond tourbé, roche. La finale s'étire sur une jolie longueur sur fruit exotique et ce fond de roche aux accents de tourbe. J'aime beaucoup. TB 90 (16)

Sancerre La Moussiere Mellot 2009 : Un nez droit, pur, de pêche, pointe fleurie, note de foin et fond crayeux. La bouche est ronde, droite, tenu d'une matière séduisante. La finale est ronde, dynamique, de fruit jaune, craie, pointe boisée. TB 88 (15,5)

Meursault VV BC 2007 : Un nez doux discret de poire, d'amande, peche de vigne, note verveine sur fond léger noisette beurre. La bouche est savoureuse, matière suave et ronde, tenu par la fraicheur, sur le fruit, pointe craie. La finale est ronde, douce, de poire, peche de vigne, verveine et fond noisette. Pas d'une grande expressivité (moins ouvert que certains 1erC) sur cette bouteille mais beaucoup mieux que la dernière dégustée avec Nicolas pour le jour de l'an. TB 88-90 (15,5-16)


Meursault 1erC les Genevrières Remi Jobard 98 : Un nez puissant de beurre, de fruit jaune mûr, pointe réduc grillé, pierre fusil, note de fruit sec et fruit confit, noisette, amande, orange. La bouche attaque énorme, grosse matière offrant un joli gras, ample, caressante sur un support droit, beurre, brioche, fruit sec, pointe quinquinat et du fruit style confit compose un ensemble gourmand, puissant, un peu chaleureux et d'impression très mûr, limite sucré par instant. La finale, au touché huileux, se développe sur un support acidulé qui donne de la longueur sur le beurre, le fruit sec, note de fruit confit, de quinquinat. belle longueur. Le Meursault gras et puissant, un peu artillerie lourde quand même. Excellent 91 (16,5)

Coteaux d'Aubance, Domaine Montgillet 2004 : Un nez très liqueur, marqué de pierre à fusil, sur un fond cire d'abeille. La bouche est ronde, grasse un peu écoerante, et les sucres anesthésir un peu la bouche. La finale est plus équilibrée grace à une petite fraicheur bienvenu mais reste assez courte. B 85 (14)

Amicalement, Matthieu

samedi 14 mai 2011

Deux rouges en passant : Vosne Romanée Clerget, Morgon Py Les Lumières

Bonjour à tous,

Ma cure d'austérité de viande me permet quand même deux repas que j'ai accompagné de rouge. Le reste sera poisson et blanc.(A venir)

Morgon, Chateau des Lumières Cote du Py 2005 : Un nez de fraises des bois mûres, un côté lacté, légère pointe alcool kirché, des épices sur un fond fûmé classe. La bouche est dense, corpulente, tanins soyeux, expressives sur le fruit rouge, fraise mûre, coté lacté, pointe vanille, épice poivre blanc et fond léger fûmé. La finale est large, les tanins accrochent encore un peu, fruit rouge mûr, gourmande, longue fond fûmé, fruit rouge, épice poivre. TB+ 90 (16+)

Vosne Romanée Les Violettes Clerget 2006 : Un nez pur, précis, séduisant de cerise, framboise, groseille, pointe ronce et sous bois sur un fond sureau résine. La bouche est charnue, tonique, avec des tanins satins, encadrant une structure bien droite, avec un peu de profondeur, sur la cerise, groseille, le noyau, le sureau. La finale est fraiche, tonique, explosive de fruit rouge, pointe sureau sur une jolie longueur. TB 89 (15,8)

Amicalement, Matthieu

dimanche 8 mai 2011

Série de rouges : Gevrey, Chateauneuf, Hermitage, Vosne Romanée, Beaune

Bonjour à tous,

Avant de me lancer dans un recadrage alimentaire, histoire de faire descendre ce satané cholestérol, foison de viande sur bbq et quelques rouges :

Beaune VV Dom Laurent 89 : Un nez de millésime chaud, cassis, framboise, fraise confite, pointe kirch, fond champignon et boisé classe. La bouche est large tanin soyeux, pleins, corpulent sur le cassis, chocolat, champignon. La finale présente la pointe de fraicheur utile, sur le fruit rouge confit, chocolat, champignon et rétro fûmé. TB 88 (15,5)

Vosne Romanée, David Duband 2007 : Un nez discret, assez simple de fruit noir, marqué d'un boisé toasté pointe caramel. La bouche est svelte, tanin rond dans un ensemble manquant de nerf et un peu fuyant, creux en attaque, finale ronde un peu souple mais gourmande de fruit mûr et fond boisé toasté vanillé. B+ 86 (14,2). pas mon style en tout cas.
Hermitage, Domaine de Valouit, Les Greffières 88 : Un nez discret mais grande classe, cassis, cuir, encre, suie et champignon se succéde harmonieusement avec une pointe mentholée. La bouche charpentée est droite, profonde, tanin soyeux sur le cassis, cuir, encre, note graphite et fond de lard grillé. La finale fine est droite, fraiche, longue avec une belle persistance de cuir, de cassis de champignon, encre, et suie. Grand vin à maturité. Excellent 92 (17)
Gevrey Chambertin 1erC Petite Chapelle 2001 : Pas pris de note mais dans mon souvenir, nez discret fruit noir, ronce, pointe sureau fond fûmé. La bouche est charnue mais manquant de chair avec des tanins un peu saillants, finale fraiche de fruit, ronce, et fond fûmé B+ 86 (14,2).
Chateauneuf du pape, Domaine P.Usseglio 2000 : Un nez typique de prune, figue, sur fond animal pointe agrume confit et un peu kirché. La bouche est corpulente, pleine, avec des tanins ronds sur la prune, figue, agrume confit et d'agréables notes de garrigue. La finale est ronde, marquée d'une pointe alcool, puissante, longueur honorable sur la prune, et la figue. TB 88 (15,5)

Amicalement, Matthieu

samedi 7 mai 2011

Chablis Montmains et Pommard Epenot pour le plaisir

Bonjour à tous,

Deux jolies bouteilles dégustées sur la terrasse en ce joli mois de mai.

Chablis 1erC MontMains W. fevre 2004 : Un nez de fruit jaune pointe oxydative des notes de fougère, coquille d'huitre, un fond beurrée et léger caramel. La bouche est ample, droite, matière suave sur le beurre, fruit jaune, la fougère, finale fraiche élégante suave belle longueur de fougère, d'huitre et fond beurrée. TB 90 (16)


Pommard Epenots J.Voillot 2007 : Dernière bouteille car je n'ai pas résisté à leur gourmandise... Nez séducteur de groseille, cassis, pointe sureau, ronce fond léger moka. La bouche corpulente est large, tonique, tanin satiné séducteur, pointe amer sur groseille à maquereau, ronce, léger fûmé moka. Une finale fraiche, tonique, de fruit rouge et noir, ronce, moka sur une longueur honorable. Pas le plus complexe et profond des vins de Jean Pierre mais tellement convivial et gourmand. Mon seul reproche, un prix un oeu élevé ! TB 90 (16)

Amicalement, Matthieu

dimanche 1 mai 2011

Bourgogne 2000 : Gevrey, Chambolle, Nuits saint Georges et autres

Bonjour à tous,

Ouf, ça y est ! des calendriers qui se bousculent, des décisions de derniers moments et enfin back 2 plaisir, avec un thème suffisament large, Bourgogne et si possible 2000. Nous en profitons pour rencontrer Vaudésir.

Vin 1 : un nez de fruit jaune mûr, pointe amande, noisette. Bouche ronde délicate sur un support droit tendu, finale fraiche longue dynamique pointe beurrée et noisette. Très joli vin. Très Bien 88 (15,5). Rully Jobard 2009.

Vin 2 : Nez très réduit qui va mettre longtemps à proposer autre chose que la pierre à fusil. Bouche droite longue, très belle matière et grande structure sur le citron, la pierre à fusil. La finale est longue, ronde, grand équilibre sur une pointe caramel mais l'aromatique est vraiment fermé. Vin à la structure superbe mais totalement fermé. Il faudra l'attendre longtemps pour voir apparaitre le fruit ! B-TB 86-89 (14,4-15,8) Chablis Vaudesir Guy Robin 2006

Vin 3 : Nez mûr cassis compoté, sur fond animal. Biouche ronde gourmande, tanin soyeux sur fruit mûr, note noyau et fond animal, finale ronde fruit mûr et toujours ce côté animal que j'ai vite identifié car j'ai dégusté ce vin il y a peu. Bourgogne Passetoutgrain Groffier 2009. TB 86-88 (14,5 - 15,5)

Vin 4 : Nez kirché, épicé, sur fond champignon cèpe humus, fait très évolué. Bouche charnue kirch café, tanin souple, finale un peu fuyante, souple et courte. B 85 (14) Haute-Cote de Beaune Domaine Parent 2000.

Vin 5 : Nez de myrtille, cerise mûr, note réglisse et orange confite, pointe fûmé" torréfié, bouche corpulente, large, tanins soyeux amples et précis, belle intensité de myrtille cassis, épice réglisse, pointe de ronce sous bois et fond léger torréfié. Finale fraiche dynamique gourmande myrtille, réglisse et fond chocolat torréfié. TB-EX 91 (16,2). Nuite Saint Georges Grandes Vignes Rion 2000.

Vin 6 : Nez prune myrtille, pointe encre, fond moka vanille. Bouche mûr prune, tanin soyeux large mais un peu rigide sur l'encre, le moka. Finale un peu raide fruit mûr, moka, pointe cuir. TB 88 (15,5) Nuits Saint Georges Haut Prulier Machard de Gramont 2000. Déjà bu beaucoup plus beau sur certaines bouteilles, celle-ci fait partie des bouteilles moins accomplies.

Vin 7 : Nez fruit noir pointe ronce et fond boisé vanille café marquée. Bouche corpulente mûr attaque pointe amer, tanin soyeux mais ça se fluidifie sur la finale pour finir fuyant, ça sent la manque de matière, sur le fruit noir, la ronce le café sur un profil amer. TB-EX 90-92 (16 - 16,5) Gevrey Chambertin Clos Saint Jacques Esmonin 2001. Et oui 2001 est décidément un millésime difficile...

Vin 8 : Nez pointe kirch, sur la pivoine la rose fanée et un fond boisé classe. Bouche ronde soyeuse, une certaine délicatesse de la matière mais qui séche un peu en finale sur le fruit mûr, limite confit, note kirchée et fond fleuri et boisé fûmé classe. finale fraiche ronde cassis poivre fleur et fond fûmé. Le boisé fait très Dom Laurent, la structure m'évoque Vosne. Tb-Ex 89-91 (16-16,5) Chambolle Musigny VV Dom Laurent 2002.

Vin 9 : Nez fruit mûr, pointe ronce, fond boisé classe modern style mais joliment intégré. Bouche charpentée, grosse matière soyeuse ample, c'est droit, musclé, belle fraicheur. Finale sérrée puissante fraiche, longue, fruit mûr, ronce, pointe épice et boisé classe torréfié fûmé. Très beau vin. Excellent 93-95. Je pense à Gevrey Chambertin Cazetiers type "moderne" comme Dupont Tisserandot. Presque, c'est bien un Cazetiers mais c'est Dom Laurent.


Bien belle soirée comme j'aime ! En plus j'étais en forme championnat pour la dégust, ça fait toujours plaisir.
Amicalement, Matthieu