Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 24 mars 2012

Pour fêter ce trophée : Chambolle, Sancerre, Saumur, Riesling

Bonjour à tous,

Quelques bouteilles dégustées pour fêter ce magnifique trophée qui orne désormais la salle de réunion.

Sancerre, Alphonse Mellot La Moussiere 2009 : Un nez ananas, pointe oxydé curry, olive, note citron, puis classique buis, fond mentholé miel. La bouche est tendue, matière vive, sur le fruit blanc, note de craie, de silex pointe ananas, fond menthol et buis. La finale est ronde, fraiche, ananas, fruit blanc, craie, persistance agrume et menthol. Comme souvent, la Moussière en jeunesse, propose son style assez peu typique. A attendre car généralement, après 3 à 5 ans, on gagne en finesse, en typicité. TB 87-89 (15-16).

Riesling Brand Domaine Oriel 2007 : Un nez avec une pointe de liége à l'ouverture, plutôt discret, sur l'agrume mûr, la pomme, des notes fleuries, cire d'abeille. La bouche est ample, bien tendue avec une matière ronde, pointe de sucre sur la finale (5 gr ?), agrume, fleur, terpene résine. La finale est nerveuse toujours petite sensation de sucre, longue et belle persistance amer. Une bouteille avec un petit défaut aromatique, une belle structure, mais surtout une belle promesse ! TB-Excellent 89-94 (16-17,5)

Chambolle Musigny Amiot Servelle 2007 : Un nez superbe de fruit mûr, groseille, sureau, pointe de ronce, note moka et fond boisé fumé classe. La bouche est corpulente, sapide, large, sur le fruit mûr, la ronce, une pointe agrume, des notes balsamiques légères, de la gourmandise sur un fond boisé classe fumé, beaux tanins soyeux et amples. La finale est ronde, pointe acidulée gourmande, fruit mûr, ronce, moka, fumé. TB 90 (16)

Saumur, Thierry Germain La Marginale 2006 : Un joli nez de fruit rouge avec un coté bonbon, une pointe de banane et non, c'est pas du gamay :-), note amande, épice,fond d'agrume. La bouche est corpulente, belle structure droite, tanin soyeux, précis, belle qualité, fruit rouge, agrume, amande, trait de ronce, quelques épices. La finale garde de la fraicheur sur le fruit rouge acidulé, orange confite, épice, fond bonbon au fruit. Un joli vin mais qui n'est pas trop dans mon style. TB 88 (15,5) mais certain qui aime ce style pourrait surement mieux l'évalué.

Amicalement, Matthieu

Trophées EuroCloud - Journal du Net : Jamespot priméé

Jamespot et Novapost remportent le trophées des meilleurs cas public et privé

novapost
Des représentants de Jamespot et Novapost sont montés sur scène. A droite, Matthieu Luis, directeur général de Jamespot. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Les meilleurs cas public et privé ont été respectivement remis à l'éditeur de solution de réseau social d'entreprise Jamespot pour son client les Espaces Naturels Régionaux du Nord (face à deux autres nominés : Intrinsec et Secuserve), lire la suite

Pour une fois, je ne parle pas de vin mais de boulot !
Amicalement, Matthieu

dimanche 18 mars 2012

De retour d'Allemagne : Montlouis, Roche Buissieres

Bonjour à tous,

De retour de Hanovre ou j'ai bu d'excellents Rieslings Allemands au restaurant et de bien piètre Pinots Noir. Je me suis fait plaisir avec quelques vins au très bon rapport Q/P

Montlouis, Chidaine Clos du Breuil 2007 : Un nez de fleur blanche, aubépine, note agrume sur fond crayeux, très élégant. La bouche est droite, matière ronde précise de la délicatesse, de la fraicheur sur le fruit jaune, la fleur, la craie. La finale est fraiche sur un fond vif, tonique, puissant fruit jaune, craie, fleur. Très Bien 89 (16)

Saint-Aubin, Domaine Langoureau 1erC Sentiers au clous 2006 : Un nez séduisant et fin, de poire mûr, note frangipanne, tilleul, pointe agrume confit, miel et fond crayeux. La bouche est droite, tendue, matière soyeuse, dense, sur la poire, la craie, la frangipane, fond boisé fumé distingué. La finale est fraiche, saline, droite jolie longueur sur le grillé, la poire, la frangipanne et craie. Très Bien 89 (16). Un joli vin bien fait, parfait compagnon de table.


Cote du Rhone, Roche Buissieres Gaia 2005 : Un nez charmeur de fruit rouge mûr, note de prune, figue, d'épice, poivre,  fond cacao et orgeat, agrume confit. La bouche est corpulente, sapide, sur le fruit mûr, orgeat, épice sur fond cacao, tanin soyeux un poil sec dans une finale fraiche tonique fruit rouge, prune, figue, orgeat, et persistance cacao agrume de bonne longueur. Très Bien 88 (15,5). Une belle évolution pour ce 50% syrah, 50% Grenache encore un peu fermé peut-être dont les tanins mériteraient de fondre encore un peu

Amicalement, Matthieu

dimanche 11 mars 2012

Magic Alsace : Riesling Weinbach, Gewurztraminer Ginglinger

Bonsoir à tous,
Après mon post sur Thibault et les blancs Bourguignons, mes deux dégustations du jour m'ont poussé à rétablir l'équilibre des régions

Deux autres très grands vins bus aujourd"hui sur une sole grillé pour l'un, sur un wok crevette coco pour l'autre.

Riesling Schlossberg Domaine Weinbach Cuve Ste Catherine 2010 : Un nez fin, élégant, un peu fermé certes, mais quelle distinction, avec déjà de la complexité, agrume, pamplemousse, citron, note silex, pierre chaude, pointe fleurie, fond presque tourbée, et léger pétrole. La bouche est magistrale, puissance et équilibre, matière ample et soyeuse enrobant une trame vive, de la profondeur, de la précision, c'est cristallin, agrume mûr, pointe fleurie églantine, aubépine, note silex , pierre chaude, pointe pétrole. La finale est puissante, dense, longue, pointe de gras pour adoucir, agrume mûr, citron, silex, pierre, fond tourbée, pétrole et grande persistance. Magnifique. Excellent + 95-98 (18-19)

Gewurztraminer Paul Ginglinger GC Pfersigberg 2008 : Un nez fin, délicat, de rose, litchi, goyave, note poivrée blanc, fond pierre, silex. La bouche est ronde, délicate, sur une trame droite, litchi, fruit passion, poivre, de l'allonge, de la finesse, note de pierre, en fin de bouche. La finale présente une pointe fraiche digeste, délicatesse, précision, grande persistance de fruit exotique, poivre, pointe tourbée, pierre chaude. Superbe. Excellent 93-95 (17,5 - 18,5)

Quel bonheur ces grands vins blancs !

Amicalement, Matthieu

dimanche 4 mars 2012

Magic Thibault : Chassagne Montrachet

Bonjour à tous,

Deux grands vins, même terroir, même vigneron, deux millésimes. Une interprétation magistrale pour de simples villages du grand blanc Bourguignon. Merci Thibault pour ces instants de pure plaisir.

Chassagne Montrachet Domaine Morey Coffinet 2010 : Un nez séduisant, classe, de fruit blanc mûr, beaucoup de gourmandise, des notes fraiches de chevrefeuille, tarte meringue citron, pointe tilleul, de noisette fond frangipane et légèr brioche grillée. La bouche est élégante, dense, une matière taffetas qui enrobe une structure tendue, droite, profonde, sapide sur le fruit blanc mûr, la tarte citron, des notes frangipanes, brioche, pointe fleurie tilleul. La finale est tonique, ronde longue, sur le fruit mûr, la frangipane, la brioche, un fond légèrement grillé, une pointe crayeuse, de la noisette... du grand art, la classe et l'élégance, pour un "simple" village, c'est scotchant ! Excellent 91-93 (16,5-17,5)

Chassagne Montrachet Domaine Morey Coffinet 2009 : Un nez affriolant une fois la réduc passé (10 mn de caraffe), incroyable complexité, riche, fruit blanc mûr, poire, tilleul, pointe agrume confit, orange, note de beurre fraiche, de brioche, de noisette torréfié, de pralin, fond grillé (réduc) fumé, une gourmandise sublime. La bouche est ample et grasse, mûre, dense, sapide sur la poire mûr, le beurre frais, le pain grillé, la noisette, le pralin et fond fumé. La finale est ronde, ample, grasse presque trop, et longue persistance de poire, pralin, agrume confit, noisette, beurre, brioche. Très Bien + 89-91 (16-17)Millésime bien mûr qui tient sur la matière. Enorme gourmandise manque juste un peu de gnaque et de profondeur mais là c'était plus Chassagne, c'était Montrachet !

Amicalement, Matthieu

samedi 3 mars 2012

C'est pas top à tous les coups : Nuits et Saint-Nicolas Bourgueil

Bonjour à tous,

Dans l'ensemble, les vins que j'encave jeune, je les trouve toujours séduisant après quelques années de patine, heureusement d'ailleurs. Oui mais pas toujours ! Mauvaise bouteille, mauvaise évolution ou gout qui change, toujours est-il que cela fait aussi partie de la magie du vin car bien sûr ce qui est vrai dans un sens, l'est aussi dans l'autre !

Nuits Saint Georges, Charmottes Chicotot 2000 : Un nez pointue, aigrelet, de groseille, cerise rouge, note grenadine, champignon, ronce, pointe cuir, fond sous bois champignon. La bouche est charnue, tendue, tanin rond, sur le fruit rouge, pointe macérée, acidulée, ronce, sous bois, cuir, pointe aigre. La finale est fraiche presque vive, fruit rouge, champignon. Un vin qui a été bien trituré à mon avis, soit coupé beaucoup trop tôt de peur de la chaleur, soit re-travaillé en cuve... Pas désagréable mais loin du plaisir. B 84 (14).

Saint Nicolas de Bourgeuil, Joel Taluau VV 2005 : Un nez abscons de noyau, léger cassis, note de pierre, d'amende, fond terrien. La bouche est corpulente, léger creux en attaque,  tanin soyeux précis, dense, leger astrigence encore, mais aromatiquement c'est fermé, fruit noir, pierre, roche, terre, noyau. La finale est fraiche assez élégante dans sa structure, mais austère, fermée sur le fruit noir, la pierre, le noyau. B 85 (14). Je ne suis pas fan des cabernets de Loire, je suis donc toujours plus sévère. J'espère que ce vin est seulement fermé mais avec déjà 6 ans... Je crains qu'il ne reste ainsi !

Amicalement, Matthieu