Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

vendredi 30 décembre 2016

Les vins de Noel

Bonjour à tous,


Cette année, parmi les vins dégustés durant les repas de Noel et la semaine entre les fêtes, les deux les plus impressionnants furent Alsaciens !


Premier repas de Noel : Carpaccio de Saint Jacques aux agrumes, et foie gras ; Filet de bœuf en croute et rizotto champignons ; fromage et buche.


Riesling Zind Humbrecht Clos Windsbuhl 2010 : Un nez superbe, déjà complexe, sur l'agrume, entre l'orange confite et la fleur d'oranger, note iris, pointe quinquina, terpénique léger, cire d'abeille, pétrole, fond entre tourbé, fumé, roche. La bouche présente un léger perlant, dense, large attaque, puis tendue, profond, sapide sur l'agrume pamplemousse, puis l'orange confite, note floral fleur d'oranger, pointe épice, fond cire d'abeille, puis léger tourbé. La finale est fraiche, puissante, belle empreinte, belle persistance de pamplemousse, d'orange confite, de fleur, fond cire d'abeille, pétrole léger, et côte tourbé classe. Très beau vin 94-96 Excellent 17,5+

Meursault, Mikulski Goutte d'Or 2011 : Un nez encore discret, de poire, fruit blanc, note grillé réduc un peu marqué, puis amande, aubépine, pointe entre chèvrefeuille voir citronnelle, fond craie et sésame grillé. La bouche est droite à l'attaque, puis dense, belle matière, pas de gras mais soyeux, puis structure tendue, sur la poire, l'amande douce, note aubépine, puis chévrefeuille, fond sésame grillé et craie. La finale dense pleine, plus enrobante, belle persistance de fruit blanc, poire, amande, noisette, note aubépine, fond sésame grillé. Excellent 92-94 (17+)

Bonnes Marres, Domaine Bart 2011 : Un nez de grand pinot, à la complexité qui commence à se deviner, fruit noir, puis rouge, note ronce, sous bois, puis épice réglisse, pointe floral pivoine, iris, fond entre fumé et un léger boisé un peu vanillé. La bouche est charpentée, droite, beaux tanins soyeux, concentrés mais fins et précis, fruit noir et rouge, un coté acidulé, c'est frais, puis ronce, sous bois, note épice réglisse, puis boisé léger vanille, fond tourbé, fumé, classe. La finale est fraiche, puissante et longue persistance acidulée, pointe amer, sur le fruit noir, puis framboise, groseille note ronce, sous bois, rafle, épice réglisse, toujours cette légère vanille, fond boisé fumé, classe en diable. Excellent 94 (17,5)

Côte Rôtie, Rostaing 2006 : Un nez de cassis, note typique de cuir, de poivre, un coté acidulé, fond fumé classe. La bouche est charpentée, droite, beaux tanins soyeux, fins, précis, c'est même taffetas, en fait magnifique tanins, et belle sapidité sur le cassis, puis plus acidulé fruit rouge, pointe vanille, note bacon, cuir classe, puis poivre, fond fumé. La finale est ronde, bien structurée, délicate mais dynamique, persistance intéressante de fruit noir et rouge, toujours ce coté acidulé, framboise, note cuir, puis poivre fond fumé, bacon grillé. Excellent 93 (17) Toujours aussi bonne cette "simple" Cote Rotie.

Sauternes, Lafaurie Peyraguey 1997 : Un nez délicieux de fruit rôti, coing, note d'épice safrané, de kumquat, de datte confite, fond cire d'abeille. La bouche est ronde, bien tendue, concentré, matière fine, précise, magnifiquement enrobé, c'est sapide sur le coing rôti, le fruit exotique, note épice, safranée, puis agrume confit, orange, kumquat, dattes confites, fond cire d'abeille. La finale est tendue, droite, tonique, très digeste et très belle persistance de fruit confit, d'agrume, d'épice sur fond cire d'abeille. Excellent 93 (17+)


Pour le deuxième repas de Noel, le programme fût le suivant : Foie gras, et salade de fenouil, orange et crevette ; faisans sauce madère et purée de panais ; fromage et gâteaux polonais.


Riesling, Ginglinger Pfersigberg Hertacker 2012 : Un nez superbe, aérien, agrume confit, mandarine, puis mirabelle quetsche, note miel fleur d'oranger fond terpénique léger pétrole et cire d'abeille. La bouche est tendue, matière aérienne, délicate, c'est droit et profond, sur l'agrume mûr, la mirabelle, note miel fleur d'oranger, puis épice, typé safran, fond léger pétrole, cire d'abeille. La finale est fraiche, belle empreinte suave, délicate, légère, très belle persistance d'agrume mûr, d'orange confite, de mirabelle, note épice et fleur, fond pétrole et cire d'abeille. Excellent 93-95 (17,5+)

Gevrey Chambertin Rossignol Trapet Clos Prieur 2010 : Un nez encore discret, fruit noir et rouge, note carroube, sureau, pointe ronce puis épice réglisse fond fumé classe. La bouche est charpentée, large, beaux tanins soyeux, puis c'est tendue, droit (moins dense que 2005),
fruit noir et rouge, note plus marqué boisé presque vanille, puis réglisse, pointe ronce fond fumé sureau carroube. La finale est fraiche, presque vive mais bien enrobée d'une matière suave et délicate, persistance intéressante de fruit rouge et noir, note carroube puis sureau et réglisse, fond fumé et ce côté carroube cacao. Excellent 91-93. 92 ce jour (16,5+)

Beaune, Domaine Guy Leblanc 1erC Perrière 1964 : Malheureusement un bouchon léger, mais bien présent, typé encre, dommage, car le nez de cassis au belles notes moka, feuille morte, était prometteuse. La bouche est fondue, souple, assez fluide mais très sapide fruit noir, sous bois champignon et surtout moka, belle finale tonique feuille morte et moka. Certains n'ont pas été gênés !



Amicalement, Matthieu