Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 28 janvier 2018

Du stock a descendre

Bonjour à tous,

En ce début d'année, pas mal de CR en stock de vins dégustés lors de nos diners.

Macon Pierreclos, Guffens Heynen Chavigne 2012 : Un nez expressif de fruit jaune mûr, belles notes grillées bien intégrées, sur le beurre, la brioche, pointe chèvrefeuille tarte citron fond fumé, sésame grillé. La bouche est corpulente, droite, jolie tension, belle matière, fine précise, au touche plutôt taffetas que gras, sur le fruit jaune mûr, note grillé, beurre, brioche, puis chèvrefeuille, tarte citron fond fumé sésame classe. La finale est fraiche, tonique, ample sur le fruit jaune mûr, le grillé, le beurre, la brioche, le chèvrefeuille plus marqué (tarte citron meringuée) fond sésame classe. Excellent 91-92 (16,5+)

Marsannay, Bart Champs Salomon 2014 : Un nez séduisant de cerise, de grenadine, note épice girofle, pointe ronce fond fumé. La bouche est corpulente, large, pleine, de la matière, de la tension, tanins soyeux belle densité, sur la cerise, la grenadine, note girofle fond fumé. La finale est fraiche, puissante et belle persistance de grenadine, de cerise, girofle pointe ronce et fond fumé. Excellent 91-93 (16,5)



Côte Rôtie, Cuilleron Terres Sombres 2006 : Un nez fin, séduisant, de cassis mur, note épice poivre élégante, puis cuir légère pointe animal, fond moka et balsamique. La bouche est corpulente, assise sur une jolie fraicheur, tonique, tanins soyeux et amples pas super concentrés, mais l'ensemble est sapide sur le cassis avec un côté acidulé, note épice poivre, puis plus floral violette, fond moka et bacon grillé puis cuir. La finale est fraiche, tonique, presque puissante, élégante et saline, avec une persistance intéressante de cassis, poivre, floral, acidulée, cuir, fond moka. Excellent 93 (17) pour cette dernière bouteille qui s'est toujours bien gouté (92,5 moyenne en 6 dégustations)

Saint-Aubin, Langoureau Remilly 2008 : Un nez évolué, jolie complexité entre fruit blanc, puis fruit jaune, note sous-bois, champignon, mousseron, limite truffe, puis plus épicé, fond léger fumé. La bouche est ronde, large, à la matière patinée, bien enrobée car tendue, tonique sur le fruit jaune mûr, coing, note épice typé muscade, puis champignon, sous bois et fond fumé. La finale est fraiche, acidulée, plus citronnée, chèvrefeuille, note épice puis champignon noble, fond amande, plus crayeux. TB-Excellent 91 (16,5) pour cette dernière des 6 bouteilles qui fait plus évolué que 2008 mais harmonieuse avec une jolie complexité (89,9 de moyenne).

Anjou, Ogereau En Chenin 2016 : Un nez de pomme verte, granny, avec ce coté frais puis acidulé, note mousseron fond sec, vif de pierre, silex. La bouche est droite, tendue, vive, matière ronde, de la profondeur, sur la pomme granny, le citron, pointe mousseron, sous bois fond cailloux. La finale est fraiche avec des épaules, sur la pomme granny, le citron, le mousseron, fond silex pierre. B-TB 88 (15)



Pommard, Rebourgeon Mure Grands Epenots 2016 : Un nez expressif, très fruit, cerise, noire et rouge, juteux, note sureau, pointe poivrée et patchouli fond noyau et carroube. La bouche est corpulente, ample, beaux tanins fins précis et soyeux, belle densité, en délicatesse, sur la cerise rouge et noire, note sureau, puis noyau de cerise, pointe poivre, fond carroube. La finale est pleine, belle densité alliant fraicheur et rondeur, belle persistance fruit rouge, cerise note plus épicée patchouli, puis sureau, carroube, fond noyau. Excellent 92-94 (16,5-17,5). Un 2016 réussi offrant ce que les aficionados du millésime défendent.

Vins de Vienne, Sotanum 2003 : Un nez séduisant à maturité de cassis mûr, note cuir classe, puis viandox, maggi dirait les alsaciens, fond balsamique et moka. La bouche est corpulente, large, jolis tanins soyeux, pas très dense, un côté un peu décharné, sur le cassis, pointe pruneaux, notre cuir, viandox fond balsamique moka. La finale est paradoxalement (en guillemet :-) fraiche, voir acide mais bien équilibré tonique, cassis, pruneaux, plus viandox que cuir, fond balsamique moka. TB-Excellent 91 (16,5) un vin, je dirai assez technique sur ce millésime avec une fraicheur bien apportée...

Cote Rôtie, Bonnefond 2005 : Un nez de cassis mûr, note marqué moka balsamique puis plus épice poivre, fond cuir bacon grillé et ce moka. La bouche est charpentée, droite, bien structurée, tanins soyeux, dans une architecture fraiche, du coup, c'est acidulé sur le cassis, le fuit noir, note épice poivre puis ce moka, ponte cuir/animal fond balsamique, bacon grillé. La finale est fraiche, tonique, puissante de cassis, fruit noir acidulé, note poivre puis moka, bacon grillé, cuir, fond balsamique. TB-Excellent 16,5 (91), une des meilleures bues.

Amicalement, Matthieu