Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

lundi 1 janvier 2018

Entre les fêtes

Bonjour à tous,

Quelques crus dégustés entre les fêtes :

Chassagne Montrachet, Morey Coffinet 2012 : Un nez très séduisant, classe, de fruit jaune mûr, note beurrée, brioche grillée, puis chèvrefeuille, pointe épice vanille, fond amande et sésame grillé. La bouche est ronde, large, ample, ou se déploie une matière soyeuse, bien tenue par la fraicheur, sur le fruit jaune mûr, note beurrée, puis chèvrefeuille, pointe vanille et fond amande et sésame grillée. La finale est fraiche, ample, belle empreinte au toucher soyeux et belle persistance de fruit jaune, beurrée,  brioche grillée, chèvrefeuille (tarte citron meringuée), pointe épice vanillée et fond amande et sésame grillé. TB-Excellent 90+ (16+) Un vin que je résumerai de cet oxymore, un classique moderne cad le classicisme bourguignon mis au gout du jour :-)

Sancerre, Vincent Pinard Clémence 2015 : Un nez très sauvignon, fruit blanc, citron, note marquée sur le buis, l'acacia, fond de roche. La bouche est ronde, matière mûre, bien soutenue par de la fraicheur qui tonifie sur le citron puis note buis, acacia, fond de roche pointe cire d'abeille. La finale est fraiche, tonique puissante, persistance intéressante citron, buis acacia et fond de roche. TB 89 (15,5)



Meursault, Henri Germain Perrières 2008 : Un nez fin de poire, fruit jaune mûr, fine notes grillées réduc bien intégrées, puis chèvrefeuille, brioche grillée, fond amande frangipane. La bouche est droite, tendue, profonde, nerveuse, fruit jaune mûr, notes grillées réduc, puis brioche, pointe chèvrefeuille (tarte citron meringuée), fond amande. La finale est fraiche, tendue, mais bien enrobée de matière suave et ronde, belle persistance de fruit jaune, note grillée réduc bien  intégrée, chèvrefeuille, brioche dorée, fond amande. Excellent 92 (17)

Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Etelois 2015 : Un nez de liqueur de cassis, puis des notes de sureau, framboise, aussi, petite pointe animal peu élégante, fond épice réglissé et fumé. La bouche est corpulente, ample, large, jolis tanins soyeux, c'est droit, bien tenue, sur le cassis mûr, note sureau puis épice réglisse, pointe animal toujours, fond fumé caroube. La finale est fraiche, tonique, un peu fuyante mais moins dynamique que d'autres, sur le cassis, puis framboise, réglisse fond carroube et fumé; TB+ 89-91 89 (15,5)

Amicalement, Matthieu