Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 25 mars 2018

Dans la chaleur des Nuits Saint Georges

Bonjour à tous,

Soirée Nuits Saint Georges avec le DOP, qui ne m'a pas tellement éclairé. Mais grand plaisir de retrouver Stéphane Chevasus qui nous a longtemps régalé au Vieux Chaine.

Vin 1 : Un nez de cassis, pointe d'encre, marqué d'un boisé réduction grillé, avec des épîces et le côté pinotant de la ronce sous-bois sur un fond d'élevage fumé. La bouche est corpulente, aux tanins soyeux, c'est doux, amples, sur la framboise, note entre réduc et boisé, pointe fraiche ronce, fond fumé cacao. La finale se présente dans un profil légèrement amer, un peu chaleureux alcool, maid joli délicatesse et persistance intéressante de framboise, d'épice, de ronce, fond fumé, amande grillé. TB-Excellent 90+ (16+) que ce Nuits Les Boudots Jean Grivot 2011

Vin 2 : Un nez de framboise, note grillé (fine réduction ?) puis plus pinotante ronce, sous-bois, pointe réglisse, fond fumé. La bouche est plus structuré, corpulente, tanins soyeux, fins, précis mais pas très denses, c'est tendue, droit, plein, sur la groseille, la framboise, note épice réglisse, pointe sous-bois, fond fumé. La finale est fraiche, presque puissante, et une persistance intéressante de framboise, groseille, épice, ronce et ce fond fumé. Moins gourmand mais plus précis, structuré. Excellent 91 (16,5) que ce Nuits Vignes Rondes Rion 2010.


Vin 3 : Un nez de framboise, plus épicé, marqué du clou de girofle, pointe fugace animal/oeuf puis fleurie pivoine, rose séchée, fond plutôt cacao. La bouche est corpulente, large, gourmande, tanins soyeux un peu lâche, structure fraiche évoluant amer sur la framboise, note girofle, puis fleur fond cacao amer. La finale présente une amertume trop prononcée, avec une persistance intéressante sur la framboise, les notes de girofle aristocratique et le fond cacao. TB 89 (15,5) pour ce Nuits Clos de la Marechale Mugnier 2007.


Vin 4 : Un nez plus viandeux, plus évolué, sur la cerise, pointe plus encre que cuir, puis note kirchée, épice réglisse, fond moka. La bouche est charpentée, tanins précis, plus denses, c'est frais, droit, un peu austère, mais puissant, sur le fruit rouge, pointe ronce, un côté sauvage, brut. La finale est droite, puissante, profonde, sur le fruit rouge, note ronce un côté animal, fond moka. Pas encore prêt, pas très complexe, le vin a du pourtant du répondant, mais ne s'exprime pas encore. Un profil un peu austère pour ce Nuits Gouges 2005. TB 89 (15,5)

Vin 5 : Un nez de prune, léger alcool, plus évolué, note épice réglisse, fruit confit, fond moka et jus de viande. la bouche est large ample, charpentée, tanins un peu stricte, structure fraiche, sur la cerise, léger kirch, note tabac, puis épice réglisse, fond moka et champignon cèpe. La finale est fraiche, un peu stricte, sur la prune, le fruit confit, acidulé, cerise noire, kirch, fond moka, champignon, cèpe. Un vin à boire agréable TB 88 (15) pour ce Nuits VV de Dom Laurent 2002.


Vin 6 : Un nez plus évolué, de belle complexité, cassis mûr, note sous-bois, champignon, cèpe, pointe cuir, fond moka et fumé. La bouche est charpentée, ample, tanins soyeux, pleins, denses, précis, sur le cassis, puis la cerise noire, note champignon, cèpes grillée, fond moka. La finale est puissante, pleine, acidulée et belle persistance de cassis léger confit, épice, champignon cèpe, fond moka. Excellent 92 (16,5-17) que ce Nuits Les Saints Georges Gouges 2004

Au final, une joli soirée, de très bons à excellents vins mais pas de révélation en ce qui me concerne !