Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mardi 8 mai 2018

WE prolongé, de dégustation aussi

Bonjour à tous,



Mise à profit de ce WE prolongé pour déguster avec les amis quelques jolis bouteilles et fêter l'anniversaire du petit dernier.

Saint Nicolas de Bourgueil, Frederic Mabileau Coutures 2010 : Un nez expressif, frais, digeste, de fruit rouge, fraise des bois, note léger lacté, puis végétal pas tout à fait poivron, plutôt orange agrume, fond de noyau. La bouche est corpulente, droite, bien structurée, tanins fins et soyeux pas très denses, de la fraicheur sur la fraise, note lacté plus vanillé, puis ce côté épice agrume orange fond de noyau. La finale est fraiche, digeste, de fruit rouge, fraise, note agrume épice orange, fond de noyau. TB 89 (15,5)mais c'est parce que l'aromatique du cabernet franc n'est pas ce que je préfère.

Cote Rotie, Cuilleron Terres Sombres 2005 : Un nez séduisant fin de cassis, de fruit rouge mûr aussi, note de poivre délicate, pointe florale, fond moka léger bien intégré puis bacon grillé. La bouche est corpulente, tendue, puissante, tanins soyeux mais pas très ample, c'est droit, voir un poil rigide, sur le cassis, la framboise, note plus florale et végétale, puis poivre, fond moka et cuir. La finale est fraiche, puissante presque, belle persistance qui est plus gourmande, cassis mûr, framboise, note poivre plus marqué, pointe florale fraiche et fond moka et bacon grillé. Excellent 92 (17) bien qu'un peu austère et rigide (classique sur les 2005)

Pomerol, Chateau de Sales 2004 : Un nez un peu marqué d'une note animal, voir écurie, pas très nette, et peu élégante, mais qui va fortemetn s'atténuer à l'aération (4H)sur le fruit noir plutôt, note florale fraiche, fond léger moka, l'ensemble est plutôt agréable. La bouche est corpulente, large, tanins ronds, de la fraicheur qui dynamise l'ensemble sur la cerise, puis plus fruit rouge, toujours cette note légère de cuir/animal discutable, puis le côté floral, fond moka voir épice vanille. La finale est fraiche, pleine, persistance courte de fruit rouge et noir, note cuir, et fond moka. B+ 87 (15)

Côte Rotie, Guigal Brune & Blonde 2014 : Un nez expressif, séduisant, de cassis mûr, note épice de poivre, pointe fraiche floral, fond plutôt bien intégré, moka pointe vanille. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, de la matière, belle densité, de la fraicheur qui tient l'ensemble, c'est ample, séduisant sur le cassis, note épice poivre, un coté acidulé, pointe floral fraiche plus marqué violette, fond moka bien intégré (à l'ouverture, car à l'aération au bout de 6H, le boisé vanille caramel se fait bien présent). La finale fraiche, ample, dense, et belle persistance de cassis, acidulé, belle empreinte tannique, note épice poivre, pointe violette, fond moka. Un beau millésime de B&B sur cette bouteille avec du potentiel Excellent 92-94 (16,5-17,5). Mais attention au fil de l'aération 5-6H à ce côté boisé caramel vanille.

Châteauneuf du Pape, Janasse Chaupin 2006 : Un nez capiteux de prune voir pruneaux, puis plus cerise noire, note d'épice réglisse puis souk, pointe garrigue, herbe aromatique séchée, fond cacao, foret noire, balsamique. La bouche est charpentée, large, ample, tanins soyeux pas super denses, mais bien structurées, sur la prune, la cerise, un coté kirchée (boire frais), note épice réglisse, pointe garrigue, thym/laurier, fond cacao, cerise, foret noire. La finale est ample, grosse artillerie, qui chauffe un peu, empreinte tanique légèrement astringente/séchante, sur la cerise kirchée, puis la prune, note réglisse, puis plus poivrée et fond cacao, cerise, balsamique. TB-Excellent 90-91 (16-16,5) Fatiguant quand même pour moi...

Riesling, Weinbach Schlossberg Sainte-Catherine 2010 : Un nez expressif, de pomme, de mirabelle, note miel fleur d'oranger, pointe tourbée, fond terpénique, cire d'abeille, pétrole très classe. La bouche est droite, matière ciselée, au beau toucher gras et précis, un côté gourmand, acidulé, (léger sucre 5 gr?), puis de la profondeur, tension, sur la pomme granny, le citron, note agrume fleur d'oranger, puis pain d'épice, fond cire d'abeille, leger pétrole. La finale est fraiche, précise, tendue, bien enrobée, empreinte soyeuse, et belle et longue persistance de mirabelle, de citron, note pain d'épice, fleur d'oranger a nouveau la pointe tourbée et le fond cire d'abeille, pétrole. Excellent 93 (17)

Bonnes Marres, Bart 2008 : Un nez fin, complexe, assez gourmand, plutôt fruit noir, cassis, mûre, note fraiche ronce, sous-bois, puis plus épicé réglisse, pointe cuir, fond moka classe et gourmand. La bouche est corpulente, large, bien tenue par la fraicheur, mais puissante aux tanins super soyeux pas très denses, sur le cassis, la mûre, note fraiche ronce, sous-bois, puis épice réglisse, un côté acidulé gourmand, fond moka et léger cuir. La finale est fraiche, ample, large, beaucoup de volume, style queue de paon, mais pas très dense, et belle persistance acidulée de cassis, de mûre, note ronce, sous-bois, la réglisse, et le fond moka classe, et léger cuir. Un BM puissant mais délicat, fin, et frais. Excellent 94 (17,5)

Amicalement, Matthieu